Et si c’était écrit…

Salut les filles,

Moi c’est Charlie, une fille comme les autres, une coquette un peu garçon manqué, une rêveuse qui a les pieds sur terre, une pipelette qui aime les silences, une ronde fière et complexée de l’être, je suis tout et son contraire !

Nous vivons toutes des aventures aussi banales qu’incroyables et notre plus grande joie est de les partager. Il y a des secrets que l’on souhaite confier, qu’ils soient petits, lourds, graves ou légers. Il y a ceux que nous avons vécu, d’autres qu’on a rêvé, ou encore ceux que l’on fantasme…

Ils nous construisent tous, pour faire de nous ce que nous sommes, ce que nous devenons…

Je suis Charlie, pour de vrai !

 

Il m’est arrivé un truc incroyable ! Enfin je n’ai pas déniché de pouvoir magique, mais c’est suffisamment incroyable pour que j’ai envie de le partager avec vous ! Ça démarre sur un souvenir des années collège, vous savez les pires années qu’une jeune fille un peu enrobée puisse vivre.

Dans ce micmac d’hormones, c’est un nouveau rythme d’apprentissage, de nouveaux camarades, et une certaine indépendance brusquement acquise. Certaines s’en sortent très bien, mais pour les plus sensibles d’entre nous, c’est le chaos ; et bien sûr, je fais partie des sensibles…

Je n’ai jamais été une enfant en surpoids, mais en primaire on m’avait collé l’étiquette de « la grosse vache ».

Arrivée au collège, cette étiquette se dissipa, enfin pour les autres, mais pas pour moi. Après avoir passé plus de 5ans à entendre que j’étais une grosse vache, j’en étais convaincue, c’était ancré en moi. J’avais très peu d’estime de moi,  je vivais dans un contexte familial plutôt compliqué, et je restais sur cette idée que j’étais  « la grosse », celle qu’aucun garçon n’avouera apprécier, celle qu’aucun n’aimera.

Un jour, je me souviens que ma classe de 4ème était mélangée avec une autres, je ne sais plus pour quelle matière, mais j’ai pu en repérer un…  Léo. Grand, brun, mince, un regard profond et un sourire…à tomber ! Avec les années je me souviens surtout de son sourire.

Le look collégien était essentiellement composé de jogging, basket et sac à dos, mais parmi tous les autres, ça ne s’explique pas, il sortait du lot.

Je cherchais son regard, et je fuyais lorsque par chance il croisait le mien ! En cherchant bien,  je ne me souviens pas lui avoir un jour adressé la parole !

Je le voyais comme un garçon qui avait du succès auprès des filles, un garçon qui ne me voyait même pas.

L’année suivante je changeais de collège, J’ai dû le croiser 2 ou 3 fois à peine dans la ville… Bref, un craquage « amoureux » qui n’a jamais abouti !

Changement de décor lorsqu’en 2008 Facebook débarque et qu’on s’amuse alors à chercher tous nos camarades de collège, lycée, fac… J’ajoute toutes les vielles copines, avec lesquelles on ne se parle même plus !

Les amis se multiplient, les suggestions d’amis aussi, et je vois passer sa photo, Léo avait un profil Facebook !

Je l’ajoute ou pas? Non, j’ose pas… et puis tant pis, allez, je clique.

Il accepte et m’écrit immédiatement

« Salut toi, ça fait un bail, j’adore ta photo de profil ! »

Je rêve ou il vient de me faire un compliment ?

Les banalités s’enchainaient, mais peu importe ! Je lui parlais, il semblait être intéressé par ce que je lui racontais, et ça me suffisait !

Au fil des conversations, plutôt éparses il faut bien l’avouer, il est venu me confier qu’il devait subir une opération et qu’il ne sentait pas d’y aller tout seul.  J’ai fini par comprendre qu’il souhaitait que je l’accompagne. Avouez que là on touche à l’incroyable !

Mais je ne sentais pas plus d’engouement que ça, j’avais l’impression d’être l’option par défaut, j’étais juste connectée, il était seul… bref un gout sans saveur pour ce moment qui aurait dû être une fête dans ma tête !

Pour je ne sais quelle raison, j’ai dû annuler ce rendez-vous et nous n’avons plus reparlé.

Ça fait flop, hein ? mais ce n’est pas fini !!!

Il y a peu j’ai reçu un mail. Presque 7 ans sépare nos échanges !

« Salut ma belle, j’ai un peu disparu de la surface de la terre, mais j’ai déménagé dans le sud. Il s’est passé plein de choses dans ma vie… J’espère avoir de tes nouvelles. Bisous. Léo Ps : tu es magnifique sur tes photos, je suis sous le charme. »

J’ai loupé un truc ? d’un coup je suis sa « belle », je suis « magnifique », il est sous le charme ? Vous me croirez ou pas, mais j’ai tout de suite cru que son compte avait été piraté !

Je me suis retrouvée comme cette gamine de 13ans, peu confiante, complexée, mal aimée… C’est dingue ce qu’on peut mettre de côté quand on avance dans la vie.

On a échangé un peu, moi très sobrement, je n’y croyais toujours pas… Puis s’en est suivi de longues conversations par sms sur sa vie privée chaotique, sur sa famille peu présente et les ennuis récents qu’il avait rencontrés. Je lui ai parlé de moi, que j’étais en couple, que j’avais changé de boulot… Les confidences arrivaient, et là il m’a avoué qu’il m’avait toujours trouvé belle, qu’il n’a jamais osé faire le premier pas, et que lorsqu’il m’avait proposé de se voir avant son opération c’était un prétexte pour tenter de sortir avec moi.

J’avais vraiment rien compris…

Au fil des échanges, ça devenait de plus en plus concret, il se rappelait où j’étais assise en cours d’anglais, et à côté de qui. Il m’avouait que ça l’agaçait de tout le temps me voir avec intel, qu’il était jaloux.

Je n’en revenais pas qu’il se souvienne de tout cela, comment ai-je pu passer à côté ?

Il en est venu à me dire qu’il était certain d’avoir loupé une belle histoire. Pour lui, on avait des tas de choses en commun, on était fait pour s’entendre, on aurait vécu une superbe relation amoureuse.

Non mais vous pouvez le croire ? Moi je n’y arrive toujours pas !

Il voulait à tout prix me revoir, il aurait aimé qu’on passe une soirée ensemble et prévoyait même de remonter sur Paris pour les fêtes et voulait me réserver une journée exclusivement pour moi.

Je n’ai eu de cesse de douter de ses intentions et de ses aveux si soudains. J’avoue avoir imaginé ce qu’aurait pu être ma vie si dès le début de mes relations je m’étais sentie aimée. J’ai revisité ma vie, je me suis laissée prendre au jeu des « Et si.. ? ».

La semaine où nous devions nous « redécouvrir » approchait. J’étais un peu angoissée, un peu excitée, et surtout très impatiente !

Quelques jours avant, il m’avait appelé. Entendre sa voix m’a rappelé qu’on avait déjà discuté, je reconnaissais son rire… d’un coup mes doutes s’envolaient. L’entendre de vive voix me réconfortait, me rassurait quant à ses intentions. Il m’a même dit un truc étrange « J’ai montré une photo de toi à mon collègue, et il m’a dit qu’à ma façon de te regarder tu devais être la bonne ! »

J’ai été marquée par ces mots, et en même temps, très détachée de tout, j’avais l’impression que ça arrivait à une autre…

Puis du jour au lendemain, je n’ai plus eu de nouvelles… nous ne nous sommes pas revu!

Qu’est-ce que ça voulait dire, alors ? J’aurai peut-être des nouvelles bientôt… ? Je m’étonne de relativiser à ce point ! C’est un peu comme lorsqu’on se réveille après un de ces rêves qui était si réaliste… La vraie vie elle, est toujours là.

Et puis je me dis qu’un chassé-croisé qui dure depuis presque 20 ans c’est peut-être tout simplement que ce n’était pas écrit… !

Hello world… Je le garde!

Salut les filles!

Je touche à l’incroyable en écrivant ce tout premier post! J’ai l’impression qu’une belle aventure va commencer, et que VOUS allez être de surprenantes associées!

Pour celles qui ne connaissent pas encore RnG c’est un Webzine dédié aux femmes, et particulièrement aux femmes rondes !

Ronde et Glamour est né sur Facebook et a grandi en devenant une page de plus de 54 000 fans, un webzine puis un MAGAZINE papier! Je suis née grâce à ces magnifiques messages de « body acceptance », mais je n’ai pas réussi à m’accepter. Alors j’ai encore un long parcours à réaliser et je compte sur vous pour que nous parlions de mille autres sujets, tous les sujets qui vous viendrons à l’idée,  sujets de cœur, de tête, de sexe… Tout!

Je vous poste mes premières aventure, publiées dans RnG.

A très vite !

Charlie